1971 : Une année phénoménale et vraiment Groovy !!


Cette année-là, plusieurs événements convergent : le début fulgurant de certains artistes extrêmement créatifs et innovateurs et le second souffle pour des musiciens déjà célèbres pendant les sixties. Une période particulièrement riche, la superposition de la fin des sixties et du début des seventies.
The Concert for Bangladesh, premier concert de charité de l’histoire du Rock, lancé par George Harrison, le 1er août 1971 au Madison Square Garden à New York.
En France, la première radio entièrement consacrée à toutes les musiques et sans spots de pub 
est créée le 5 janvier 1971 à 17 h, Fip Radio est née (France Inter Paris) !
Je vous laisse découvrir toutes les pépites de ce premier volet que vous pouvez écouter sur 
www.radiolaser.fr (Oldies but goodies en partenariat avec Groovin) ou sur Youtube, Deezer, etc…
All That Groove !!


Janis Joplin / Pearl

Extrait de l’album : Move Over
Pearl est le surnom de Janis Joplin.
Elle forme en avril 1970 le Full Tilt Boogie Band. L’enregistrement de l’album presque terminé, Janis Joplin nous quitte le 4 octobre 1970. L’album sort quelques mois plus tard en 1971.

 


The Doors / L.A.Woman

Extrait de l’album : Riders on the Storm
Le dernier et peut-être le meilleur album des Doors sort quelques mois avant la mort de Jim Morrison. Un son plus rock et en même temps plus sophistiqué.
Cette fois, un vrai bassiste, Jerry Scheff et un guitariste rythmique, Marc Benno.

 


The Rolling Stones / Sticky Fingers

Extrait de l’album : Brown Sugar
Cet album marque un nouveau tournant pour les Stones, il est produit par leur propre maison de disque avec Mick Taylor comme nouveau membre officiel.

 


Marvin Gaye / What’s Goin’On

Ce titre marque le nouveau son de Marvin Gaye, des paroles plus engagées et des arrangements réellement innovants. Un des plus grands albums de la nouvelle soul.

 


Rory Gallagher

Extrait de l’album : Can’t Believe It’s True
Rory Gallagher sort ici son premier album solo, peut-être l’un de ses plus beaux. Il mélange habilement ses influences d’origine irlandaise avec un blues authentique et original. Rory Gallagher est considéré comme l’un des meilleurs guitaristes de sa génération.

 


Isaac Hayes / Shaft

Après une première carrière de compositeur pour Stax, pour Sam & Dave (le tube Soul Man entre autre) Isaac Hayes invente un nouveau son.
Une pédale wha wha cinglante, une cymbale charleston qui siffle, une ligne de basse musclée collée à une grosse caisse agile, une voix dans l’extrême grave, un nouveau groove puissant qui a marqué les années 70 et qui reste intemporel : Shaft

 


The Who / Who’s Next

Extraits à écouter : Won’t Get Fooled Again
Deuxième souffle aussi pour les Who, fulgurant, un des plus grands albums de rock des seventies.

 


Santana / Third Album

Extrait de l’album : No One To Depend On
Santana nous sert son troisième album. Plus rock que les deux précédents et avec un second guitariste, Neal Shon, mais aussi un son plus latin avec des arrangements percussions plus sophistiqués. Un de ses albums les plus hauts en couleurs.

 


T.Rex / Electric Warrior

Extrait de l’album : Get It On
Marc Bolan et son groupe T.Rex viennent de créer le nouveau son Glam Rock des seventies. Un mélange subtil et élégant de rock et de folk.

 


John Lennon / Imagine

Extrait de l’album : Imagine
Un hymne à la paix qui a fait le tour du monde. Lennon signe ici l’une des plus belles chansons du siècle.

 


Pink Floyd / Meddle

Extrait de l’album : One of These Days
Un album qui marque une transition, la fin de la tendance psychédélique. Sur ce titre, l’utilisation innovante de la basse en stéréo qui fait toute la différence, et un son plannant plus jazzy…

 


Led Zeppelin IV

Extrait de l’album : Stairway To Heaven
Led Zeppelin retrouve là aussi un nouveau souffle avec de nouvelles orchestrations originales. Le titre Stairway To Heaven marquera le nouveau son du groupe pendant toutes les seventies… Robert Plant, lui, continue d’être la plus belle voix du rock.

 


Bill Withers/ Just I Am

Extrait de l’album : Ain’t No Sunchine
Bill Withers sort son premier album, sans doute le meilleur, avec le titre Ain’t No Sunshine qui est devenu un classique de blue/soul.

 


Groovin n°21
71, une année dingue !!
Interview Michel Roland
25 ans de Cognac